La Belgique sans e-commerce? Non! Mais...

Publié le 08-02-2022

Ne pas mettre tous les e-shops dans le même panier

Suite aux propos de Paul Magnette, de vouloir une "Belgique sans e-commerce", nous nous devions de mettre les choses en perspective, afin de détailler notre point de vue, celui de nombreux e-commerçants belges. 

La Belgique sans e-commerce? Non! Mais... - photo 3

Ne pas mettre tous les e-shops dans le même panier

Bien trop souvent, le terme 'commerce en ligne' rime avec 'entreprises internationales'. Or, il est indispensable de distinguer les e-commerces basés en Belgique et les plateformes multinationales.

Dans le premier cas, il s'agit d'entreprises belges, ayant des employés belges et payant des cotisations et de la TVA en Belgique. Dans le second cas, il s'agit d'entreprises multinationales, sans siège social en Belgique, sans employés en Belgique et ne payant aucune cotisation ni TVA en Belgique.

A travers cette première mise en perspective, il s'avère essentiel de préserver les e-commerçants belges et leur impact positif sur l'environnement socio-économique belge, là où en effet, les multinationales du e-commerce ont un impact socio-économique négatif sur l'entièreté du commerce belge.

En effet, lorsque le consommateur dépense 50€ auprès d'un e-shop belge, cet argent va rester dans l'économie, va servir à payer les salaires, les loyers, les cotisations et au final, participer à tout l'éco-système financier de notre pays. Ce même montant dépensé sur une plateforme à l'étranger ne servira plus en rien à soutenir l'économie belge, et servira sans doute à envoyer des CEO dans l'espace. C'est une prise de conscience à avoir en tant que consommateur.

Commerce physique et le commerce en ligne: Duo gagnant

Lors de la crise, nous avons remarqué que de nombreuses boutiques physique ont passé le cap du digital, afin de rester visibles. En effet, à l'heure actuelle, il est indispensable d'être également présent en ligne. Le consommateur qui apprécie le contact client en boutique, sera ravi de continuer sa réflexion en ligne, quitte à retourner en boutique pour l'acte d'achat. Il y a clairement une dualité entre le physique et le digital. Rien n'empêche une boutique physique d'avoir une offre plus large en magasin ou des offres limitées au digital, mais la présence en ligne reste essentielle.

Sensibilisation à l'aspect écologique

Ensuite, il est important de mettre en avant l'implication écologique de ces deux types de e-commerces. Récemment, un reportage retraçait, à l'aide de capteurs de position, le trajet fait par un colis commandé et ensuite renvoyé sur une plateforme internationale. Les kilomètres se comptaient par milliers! L'impact écologique est donc bien supérieur à celui de colis commandés en Belgique et livrés en Belgique.

De plus, il faut savoir que les articles retournés auprès des grandes enseignes sont très souvent détruits! Le reconditionnement coute en effet généralement plus cher que la destruction. Cherchez l'erreur, alors que nous sommes en pleine prise de conscience par rapport à l'écologie de notre planète. De leur côté, les e-commerçants belges vont généralement remettre les articles retournés en rayon.

Alors, que faut-il faire?

Voici quelques pistes de réflexion pour améliorer le e-commerce en Belgique et permettre aux e-shops belges de prendre leur place dans le paysage du commerce en ligne en Belgique:

  • Permettre aux e-commerçants belges de bénéficier des mêmes conditions que les géants du commerce en ligne, par exemple en terme de frais de port. En effet, les volumes brasés par les multinationales leur permettent de bénéficier de tarifs défiant toute concurrence en terme de frais de port et de 'retour gratuit'
  • Légiférer à propos des emplois précaires (livreurs de colis, travail de nuit), ceci afin de permettre que le e-commerce se développe de manière réfléchie et humaine, et non pas au détriment de nombreux travailleurs de l'ombre
  • Sensibiliser au e-commerce BELGE, à travers des campagnes de sensibilisation claires et sans filtre
  • Soutenir et encourager la digitalisation des commerces physiques
  • De manière plus large, sensibiliser le public à un mode de consommation raisonnée et raisonnable pour la planète
  • De manière générale, promouvoir des plateformes telles que "les e-shops belges" afin de permettre au consommateur de consommer en Belgique

N'hésitez pas à nous donner votre avis ou à nous contacter, 

La Belgique sans e-commerce? Non! Mais... - photo 4
Newsletter

Suivez

notre actualité !

La Belgique sans e-commerce? Non! Mais... - photo 5

Vous êtes un.e fervent.e fan du concept des e-shops belges ?
Nous vous disons d’ores et déjà merci pour votre soutien !

Si vous voulez être tenu.e au courant de notre actualité, de la progression de notre projet et des bons plans de nos e-shops membres, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.

Blog

Petite

actu...

La Belgique sans e-commerce? Non! Mais...
Lire la suite
Rencontre avec Le Slibard
Lire la suite
A quoi faut-il penser quand on se lance dans l’e-commerce ?
Lire la suite
La Belgique sans e-commerce? Non! Mais... - photo 6

Vous aimez les e-shops belges ?

Dites-le nous !

Les témoignages

Le présent site Internet utilise des cookies. Certains cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site Internet et, s'ils sont désactivés, provoquent une dégradation de l'expérience utilisateur ou désactivent certaines fonctionnalités du site. D'autres cookies sont utilisés à des fins d'analyse ou de marketing. Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous pouvez tout à fait les refuser si vous le souhaitez.